Un Tatiana de Rosnay sorti des archives…

… Car j’adore cette auteur ! Je pourrais vous en recommander plusieurs ouvrages, mais Elle s’appelait Sarah semble être une première lecture de choix, tant ce roman est celui qui a propulsé Tatiana de Rosnay au rang d’auteur à succès de dimension internationale !

Française, de souche britannique, ayant trainé ses bottes entre la France, l’Angleterre et les Etats-Unis, Tatiana de Rosnay possède la sensibilité pour nous propulser par son écriture dans les ressentis des personnages, les émotions et de partager les joies et drames de leur vie comme s’il s’agissait de nous-même.

Une plume épreinte d’empathie et d’affect pour les personnages crées, personnages si précisément décrits qu’ils en paraissent réels.

Une double histoire sous forme de tranche de vie, survenant dans des contextes historiques et sociaux très différents :

Julia, journaliste américaine mariée à un français, rédige un article sur l’une des pages les plus sombres de l’histoire française, la rafle du Vel d’Hiv.

Sarah, enfant juive parisienne à l’époque de l’Occupation, déportée avec sa famille, connaît un tout autre sort.

19481411

Ces deux histoires vont pourtant s’entremêler, déteindre l’une sur l’autre, bouleverser les protagonistes dans leur chair et ce qu’ils croyaient être leur histoire et leurs origines.

Un roman très centré sur l’émotion, laissant toutefois au lecteur achevant cet ouvrage, la question du devoir de mémoire. Quelle doit-être notre position face aux horreurs commises sur notre territoire il y a plus de deux générations? Dans quelle mesure doit-on garder trace du passé, se souvenir, se rappeler, transmettre ce poids aux générations futures? Le fait de connaître son passé nous en libère-t’il?

Zakhor, Al Tich kah. Souviens-toi, n’oublie jamais.

Pour les allergiques à la lecture, l’adaptation cinématographique datant de 2010 reste une alternative possible, pour y découvrir l’interprétation de Kristin Scott Thomas.

EE Schmitt : trilogie volume d.ieu

Oscar et la dame rose… Un mini roman qui se dévore en une journée.

Vous souhaitez vous faire tirer les larmes et vous avez quelques heures devant vous ? Foncez le récupérer dans une bonne librairie d’occasion ! (Je l’ai, pour ma part, déniché à La ressourcerie du 11e, une vraie mine d’or pour des bouquins à prix libres, j’en ferais d’ailleurs le sujet d’un prochain article.)

Concentré en une grosse centaine de pages, les notions philosophiques majeures de l’être humain : la vie, la mort, leur sens, la maladie, le lien, le soin, la foi…et l’épineuse question de la vérité, parfois si froide et injuste qu’on peine à l’assumer, à la dire, à l’affronter.

Eric Emmanuel Schmitt - Oscar et la Dame en roseL’ouvrage décrit le point de vue d’Oscar, enfant malade, à travers ses lettres à d.ieu, avec qui il entretient une brève correspondance sur les conseils d’une blouse rose surnommée Mamie Rose.

Lire la suite

Martin Martin découvre ses racines…

Ele_porteur_d_histoirelle tourne depuis 2011 mais la salle de désemplit pas. Les clés de succès résident sans nul doute dans l’originalité du texte, et dans la mise en scène difficile que ce dernier impose (mise en scène plébiscitée aux Molières).

Le porteur d’Histoire nous emmène à la découverte des racines de Martin Martin, personnage qui jonglera tout au long de cette pièce entre l’Histoire avec un grand H, et l’histoire qui est la sienne et celle de ces ancêtres.

La question centrale de cette pièce ne se fait pas attendre et est posée dès le prologue, « D’abord qu’est-ce que l’Histoire ? Avec un grand H ? […] C’est ce qui nous définit en tant qu’êtres humains. »

Lire la suite

Des cordes, du son, de l’harmonie…

La chaîne YouTube présentée aujourd’hui s’appelle Mostly string, et pour cause !

A tout les fans de guitare, d’acoustique, de cordes acoustiques et vocales associées, d’indie, de folk, cette chaîne est pour vous !

Sur la même veine que le très célèbre La Belle Musique pour les remix electro, Mostly String poste des sons plus ou moins connus avec une petite image sirupeuse bucolique qui donne envie d’acheter un Van et et sillonner l’Australie 🙂

MOn aura plaisir à y retrouver les célèbres Angus & Julia Stone, Ray La Montagne, Vance Joy, des morceaux plus vieux mais qui transcendent toujours comme l’excellent reprise de la chanson la plus célèbre d’Oasis par Ryan AdamsLire la suite

Trop occupée. Trop en manque de blog. Trop de son dans les oreilles.

🙂

N’ayant que très peu de temps à consacrer au blog ces dernières semaines, j’ai décidé de poster plus, et plus rapide, histoire de faire partager ce qui m’anime au quotidien, à savoir avoir du bon son dans les oreilles.

Une chanson par jour, ou un album, ou un artiste, ou une chaîne YouTube.. Bref ! En gros, une découverte qui me fait gigoter le marteau et l’enclume et me donne la pêche, patate, frite et autre fruit/légume pour la journée 🙂

La chaîne d’aujourd’hui, c’est celle des Pianos Guys  https://www.youtube.com/user/ThePianoGuys

4

The Piano Guys, c’est un pianiste et un violoncelliste, peut être pas virtuoses mais pas loin ! Beaucoup plus funky et dotés d’humour que leur coreligionnaires, les deux compères reprennent un peu de tout, du Bach mixé aux Jackson Five à Rolling in the Deep, en passant par le traditionnel Canon de Pachelbel (vous l’avez écouté 100 fois? Celle-ci sera la 101ième, et sans doute la plus fun :)) et Taylor Swift ! Éclectique est un euphémisme !

5

Au fil du développement de leur chaîne YouTube, l’humour a pris toute sa place avec des parodies de Star Wars et autres déguisements improbables, si bien qu’on est toujours à l’affut de leurs nouveaux posts pour se détendre un peu ! 🙂

 

Vous pouvez également les retrouver sur leur site, http://thepianoguys.com/, à cela près qu’étant 4 mormons, je ne vous recommanderais pas la partie « Our Beliefs », un peut trop prosélyte à mon goût.

 

 

 

 

Denis Marechal, on ne sait pas ce qui lui a pris !

Dans l’ombre de la Rue du Temple, avec chaleur et proximité, Denis Maréchal aborde des sujets classiques : Ruptures, aléas des relations hommes/femme et du couple, envie d’enfants…

IMG_20150327_225928

Un fin fil conducteur toutefois facile à attraper, déroulé énergiquement sans pour autant tomber dans l’excès de vitesse

ou la course à la vanne façon stand up :

Denis Maréchal laisse le temps au public de construire sa part du moment, dans l’ici et maintenant, adaptant ses sketchs aux réactions de son auditoire et vannant sans phrases préfaites avec bienveillance et autodérision.

Lire la suite

BΔSTILLE – Un clin d’oeil frenchy de londoniens…

Ils avaient un chanteur lead capable de faire partie d’un groupe pop à succès lambda, ils se sont propulsé en tête des charts avec des petites touches d’électro, des remix incongrus et des cover qui font rêver les trentenaires.

Bastille_logo Lire la suite