EE Schmitt : trilogie volume d.ieu

Oscar et la dame rose… Un mini roman qui se dévore en une journée.

Vous souhaitez vous faire tirer les larmes et vous avez quelques heures devant vous ? Foncez le récupérer dans une bonne librairie d’occasion ! (Je l’ai, pour ma part, déniché à La ressourcerie du 11e, une vraie mine d’or pour des bouquins à prix libres, j’en ferais d’ailleurs le sujet d’un prochain article.)

Concentré en une grosse centaine de pages, les notions philosophiques majeures de l’être humain : la vie, la mort, leur sens, la maladie, le lien, le soin, la foi…et l’épineuse question de la vérité, parfois si froide et injuste qu’on peine à l’assumer, à la dire, à l’affronter.

Eric Emmanuel Schmitt - Oscar et la Dame en roseL’ouvrage décrit le point de vue d’Oscar, enfant malade, à travers ses lettres à d.ieu, avec qui il entretient une brève correspondance sur les conseils d’une blouse rose surnommée Mamie Rose.

Lire la suite

Martin Martin découvre ses racines…

Ele_porteur_d_histoirelle tourne depuis 2011 mais la salle de désemplit pas. Les clés de succès résident sans nul doute dans l’originalité du texte, et dans la mise en scène difficile que ce dernier impose (mise en scène plébiscitée aux Molières).

Le porteur d’Histoire nous emmène à la découverte des racines de Martin Martin, personnage qui jonglera tout au long de cette pièce entre l’Histoire avec un grand H, et l’histoire qui est la sienne et celle de ces ancêtres.

La question centrale de cette pièce ne se fait pas attendre et est posée dès le prologue, « D’abord qu’est-ce que l’Histoire ? Avec un grand H ? […] C’est ce qui nous définit en tant qu’êtres humains. »

Lire la suite

Trop occupée. Trop en manque de blog. Trop de son dans les oreilles.

🙂

N’ayant que très peu de temps à consacrer au blog ces dernières semaines, j’ai décidé de poster plus, et plus rapide, histoire de faire partager ce qui m’anime au quotidien, à savoir avoir du bon son dans les oreilles.

Une chanson par jour, ou un album, ou un artiste, ou une chaîne YouTube.. Bref ! En gros, une découverte qui me fait gigoter le marteau et l’enclume et me donne la pêche, patate, frite et autre fruit/légume pour la journée 🙂

La chaîne d’aujourd’hui, c’est celle des Pianos Guys  https://www.youtube.com/user/ThePianoGuys

4

The Piano Guys, c’est un pianiste et un violoncelliste, peut être pas virtuoses mais pas loin ! Beaucoup plus funky et dotés d’humour que leur coreligionnaires, les deux compères reprennent un peu de tout, du Bach mixé aux Jackson Five à Rolling in the Deep, en passant par le traditionnel Canon de Pachelbel (vous l’avez écouté 100 fois? Celle-ci sera la 101ième, et sans doute la plus fun :)) et Taylor Swift ! Éclectique est un euphémisme !

5

Au fil du développement de leur chaîne YouTube, l’humour a pris toute sa place avec des parodies de Star Wars et autres déguisements improbables, si bien qu’on est toujours à l’affut de leurs nouveaux posts pour se détendre un peu ! 🙂

 

Vous pouvez également les retrouver sur leur site, http://thepianoguys.com/, à cela près qu’étant 4 mormons, je ne vous recommanderais pas la partie « Our Beliefs », un peut trop prosélyte à mon goût.

 

 

 

 

J’ai envie d’un fond sonore là maintenant tout de suite ! Les playlists recommandées par Katips

123363b_bruit

On bosse sur ce projet/pour ce client/sur sa thèse/ce devoir, pour enfin faire cette compta/remplir cette feuille d’impôt, pour couvrir les bruits de bébé qui pleurent/des voisins bien décidés à faire un bébé qui pleurera peut être moins fort qu’eux on l’espère/des travaux en bas de chez moi.
(Rayez la/les mention(s) inutile(s)).

Et dans ces cas, on pourrait payer, courir tout nu dans la rue, pleurer, tuer, ou pire…. pour avoir du silence !

A défaut, si c’est impossible, on peut déjà s’isoler phoniquement avec un bon casque ou de simples écouteurs, et lancer une playlist qui dépote, pour se noyer dans le bon son et oublier les petits désagréments sonores qui nous entourent.

Si vous avez déjà fait tourner la playlist Katips dispo par ici, voici quelques autres idées : Lire la suite

Parfois la vie, … What the F$#@ ?

Si pour passer maître en stand up, il vous faudra secouer les zygomatiques de votre auditoire chaque trente secondes, Redouanne Harjane réussit le pari de réchauffer les joues et le coeur, malgré un ton plutôt sarcastique et une acidité à peine dissimulée dans sa dépeinte du monde actuel.

Le trentenaire formé au Cours Simon est également un mélomane averti. Son spectacle, très imprégné de son talent musical à la guitare, est rythmé de chansons absurdes qui font pensé aux compositions des WrigglesLire la suite

La maison d’à-côté…

Elle tourne depuis 2011 à Broadway et est enfin adaptée en France par Philippe Adrien.

The other place, renommée La maison d’à côté, donne l’espace à Caroline Silhol de sublimer la vie d’une quinquagénaire déchirée entre une réussite professionnelle brillante dans le domaine médical, et un mal personnel qui l’a ronge : la perte de sa fille unique.

Aussi crédible en scientifique de renom qu’en mère de famille éplorée, Caroline Silhol livre une énergie singulière, virevoltant dans sa robe rouge, entourée de son mari, de son médecin, et de quelques personnages hors champ dont l’absence prend toute sa place. Lire la suite

Russian Red – Une espagnole qui fait son nid à Londres et en anglais…

… Ne vous laissez pas méprendre par le nom, Russian Red, aka Lourdes Hernández, n’a rien à voir avec le pays de Poutine, mais plutôt avec un top product d’une marque très américaine, le rouge à lèvres Russian Red de chez MAC. (In case vous n’avez jamais sauté le pas du rouge à lèvre juste-assez-rouge et MAT, comme les grandes, vous trouverez du Russian Red par ici !)

Au menu, de la guitare acoustique, pour livrer des balades alternant solo en fingerpicking et voix singulière, alliant profondeur Eva Cassidienne (rien que ça) et légère fragilité dans l’air qui pourrait rappeler Lene Marlin. Lire la suite